Prolongement des primes pour l’emploi des jeunes

#Entreprises

Suite aux arbitrages gouvernementaux issus de la 3ᵉ conférence sur le dialogue social du 15 mars dernier, le principe d’une prolongation des mesures exceptionnelles du plan « un jeune - une solution » a été annoncé s’agissant de l’aide au recrutement des jeunes. La prime à l'embauche d'apprentis et la prime à l'embauche de jeunes en CDI ou en CDD de plus de trois mois sont prolongées.

Prime à l'embauche d'apprentis prolongée jusqu'à fin décembre 2021

 L'aide exceptionnelle à l'embauche d’un alternant (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), sur la première année d’emploi et à hauteur de :

  • 5 000 € maximum pour un apprenti de moins de dix-huit ans
  • 8 000 € maximum pour un apprenti d'au moins dix-huit ans

a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2021 (étant précisé que dans le cas du contrat d’apprentissage, au-delà de cette première année d’emploi, le dispositif s’articule avec l’aide unique dans les entreprises de moins de deux cent cinquante salariés pour la préparation d’une qualification équivalant au plus au baccalauréat).

L'aide à l'embauche de 4.000 euros prolongée jusqu'au 31 mai

La prime à l'embauche d’une personne de moins de 26 ans en CDI ou CDD d’au moins 3 mois, fixée à 4 000 € sur un an (1 000 € par trimestre) pour un salarié à temps plein (montant proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail), est prolongée « jusqu’au 31 mai 2021 dans la limite de 1,6 Smic ».

Prolongement des primes pour l’emploi des jeunes